On apprenait il y a un peu plus d’un mois que Cybergun avait récupéré les droits de distribution de réplique de Glock pour le marché français uniquement et avait ouvert le bal avec un G17 produit par Inokatsu (mais fabriqué par VFC). C’était hier au tour du distributeur allemand Umarex d’annoncer qu’ils avaient désormais les droits de distribution mondial (hors France et DOM-TOM).

Cela met fin (en partie) au feuilleton de la licence Glock en airsoft. Rappelez-vous, il y a quelques années de ça alors qu’il existait de nombreuses répliques estampillées Glock, la firme autrichienne était sortie de son silence et avait déclaré que toute les répliques de Glock étaient des contrefaçons et que leur production ainsi que leur distribution devaient cesser. Ainsi, de nombreux revendeurs ont reçu un courrier de Glock leur demandant de retirer tout produit portant les marquages Glock ou ayant le design d’une des armes à feu de la marque. De nombreux magasins ont alors retiré tout les répliques de type Glock de leurs stocks qu’il s’agisse de répliques avec les marquages de la firme autrichienne tel que les Glock Tokyo Marui, WE ou KSC, mais aussi celle ne comportant des marquages fantaisistes voir même aucun marquage, tel que les Stark Arms, KJW et les répliques de la ligne WEI-Tech de WE inspirés des Glock customisés par Salient Arms. Mais au fil du temps, les magasins aussi bien asiatiques qu’européens ont petit à petit recommencé à proposer des répliques de type Glock.

(lettre reçu par l’un des magasins en question)

Par la suite Cybergun avait annoncé avoir récupérer la licence Glock pour le développement de répliques dédiées au marché militaire et pour l’entrainement des forces de l’ordre. A ce moment là le monde de l’airsoft était divisé en deux : ceux qui voyaient un espoir pour un jour voir une réplique de Glock pour le marché de l’airsoft et ceux qui bashaient Cybergun d’avoir acquis la licence ce qui pour eux causerait la fin de l’airsoft (j’exagère à peine). C’est là que le « Drama Glock » a commencé.

Puis le 11 août 2017, Cybergun a fait un live « surprise » où ils ont annoncé la sortie d’une édition limitée de Glock 17 « produit » par Inokatsu et réservé au marché français ainsi que la future production de répliques sous licence Glock. Là encore le public était divisé en deux : ceux qui ont accueilli la réplique avec enthousiasme et ceux qui râlaient alors qu’ils n’avaient que peu d’informations sur les répliques en questions : qu’ils s’agissent de l’édition limitée ou des futures répliques de Glock pour le grand public. Cette nouvelle avait aussi déplu aux airsofteurs du reste du monde, triste de voir que seul le marché français aurait accès à cette nouvelle réplique officielle de Glock 17.

(le Glock 17 édition limitée produit par Inokatsu)

Ces derniers sont maintenant rassuré suite à l’annonce de Umarex qui récupère donc la licence pour le reste du monde. Cependant, les répliques « produites » par Inokatsu (mais qui sont en fait fabriquées par VFC) resteront exclusives à la France comme l’a précisez Cybergun dans la foulée de l’annonce. Cependant nul doute que les deux répliques de Glock distribuées par les deux marques sortiront des usines de VFC.

Cette affaire a quand même eu le mérite de ramener la question des licences dans l’airsoft et toutes les histoires qu’il y a autour comme par exemple la coopération en Kriss USA et KWA pour la production de la réplique du Vector G1 en version GBBR qui s’est stoppée net le jour de la sortie de ce dernier. D’ailleurs, en parlant de Vector, sur la nouvelle réplique AEG fabriquée par Krytac, on peut noter l’absence de marquage Glock sur les chargeurs, ceux de l’arme « réelle » étant basé sur des chargeur de Glock. Il y a aussi le paradoxe autour de la sortie de kit Agency Arms RWA pour Glock 17 alors que ceux si étaient toujours considérées comme des contrefaçons interdites à la commercialisation.

En attendant, si vous voulez en savoir plus sur le Glock 17 Inokatsu distribué par Cybergun, rendez-vous du côté de l’Antre du Dingo où dingchavez a fait une review complète de celui-ci.

Crédits : Airsoft Backstage | Umarex | Cybergun